Affichage des articles dont le libellé est Naitre-et-Grandir. Afficher tous les articles

Tétine physiologique… Tétine originale… Que choisir pour faire bien ?

tétine biberon originale ou physiologique TRU


Les rayons biberons des magasins de puériculture vous angoissent ? Pas de panique, on vous explique les différents types de tétines qui existent.


Comment choisir sa tétine ?


Lorsque l’on devient parents, il faut faire de nombreux choix et celui du biberon n’est pas à négliger, surtout pour la tétine. En effet, la tétine est très importante car elle doit être adaptée à l’âge de votre bébé (premier âge ou deuxième âge) pour qu’il puisse téter comme s’il s'alimentait grâce à l'allaitement au sein

De plus, la forme de la tétine est importante alors quel est le meilleur choix : tétine originale ou tétine physiologique ? N’ayez crainte, si ces termes vous sont étrangers, nous allons vous expliquer. Il faut principalement garder en tête les besoins de votre bébé et surtout sa manière de boire. De plus, s’il a des problèmes de coliques, certaines tétines peuvent régler ce problème. Penchons-nous plus en détails sur les différentes tétines pour votre bébé. 

La tétine originale


La tétine originale est celle qui est la plus répandue, c’est une tétine à col droit qui convient généralement à tous les bébés. Elle dispose d’un embout rond qui s’adapte à la bouche de l’enfant et elle convient à tous les âges. Elle est sans cesse améliorée depuis sa création, en 1958 ! 

Généralement, ce type de tétine possède trois vitesses pour réguler le débit : lent, moyen et rapide. Elle est donc parfaitement adaptée à toutes les faims de votre bébé. Cependant, même si cette tétine est la plus connue, il existe d’autres modèles de tétines qui s’adaptent encore plus aux besoins de votre enfant et qui peuvent répondre à certaines problématiques. 


La tétine physiologique


Votre enfant refuse le biberon ? Il a de nombreuses coliques ? La tétine physiologique est la solution pour un bébé qui a des difficultés avec l’allaitement au biberon. La forme de cette tétine se rapproche énormément de la forme du mamelon de la mère, ce qui facilite le passage au biberon. 

En effet, certains bébés ont du mal à se défaire de l’allaitement au sein. Ainsi, la tétine physiologique peut les accompagner en douceur vers l’alimentation au biberon. De plus, si votre nourrisson a de nombreuses coliques, vous pouvez choisir une tétine avec une valve anti-colique. Elle va assurer une circulation de l’air régulière pour éviter que votre bébé n’en avale trop et souffre donc de coliques, régurgitations ou même d’aérophagie. 

L’important est de tester la tétine avec votre bébé, il reste le seul juge du type de tétine qu’il apprécie. Soyez à son écoute !

Pluie, vent, grand froid… Sortir avec sa poussette en automne et en hiver.

accessoires poussette TRU


La pluie fait son retour ? Les températures baissent ? Vous ne voulez pas rester enfermé. Découvrez les équipements qui vous permettront de sortir par tous les temps avec bébé.


Les habillages de pluie pour poussette 


L’automne et l’hiver sont des saisons rudes avec des conditions météos très changeantes. Si vous avez envie de sortir avec bébé, il faudra bien protéger votre poussette pour que votre petit bout de chou reste à l’abri des intempéries. Dans ce cas, les habillages de pluie pour poussette sont une excellente solution ! 

Il existe différents modèles en fonction des poussettes mais vous pouvez aussi trouver un habillage de pluie universel qui a l’avantage de s’adapter à tous types de poussettes. Cependant, si vous possédez une poussette à trois roues ou encore une poussette double, il vaut mieux opter pour un habillage sur-mesure pour que votre ou vos bébés soient bien à l’abri de la pluie ! 


La chancelière pour lutter contre le froid 


Il n’y a pas que la pluie qui complique les sorties avec bébé pendant l’automne et l’hiver, il y a bien sûr le froid ! Et pour bien protéger bébé du vent glacial, vous allez devoir vous équiper d’une chancelière pour poussette ! Contrairement à l’habillage de pluie qui peut être universel, votre chancelière devra être adaptée au modèle de votre poussette.

En effet, il ne faut pas que vous preniez n’importe quel modèle puisqu’il faut que les trous correspondent aux emplacements des sangles pour attacher votre enfant. De nombreux modèles existent, alliant confort, couleurs et design. Les plus grandes marques comme Graco ou Hauck perfectionnent leurs produits pour vous permettre de trouver à coup sûr la chancelière faite pour votre poussette. 


Sortir avec bébé pendant la saison froide


Les accessoires pour poussette sont très importants pour sortir avec votre bébé pendant la saison froide. En plus de posséder un habillage de pluie pour poussette et une chancelière pour poussette, il est important de vérifier régulièrement que votre bébé n’est pas froid ! Vous ne savez pas comment faire ?

L’astuce est de mettre le dos de vos doigts contre sa poitrine : si elle est chaude cela signifie que votre petit bout est suffisamment protégé. En revanche, si ce n’est pas le cas, n’hésitez pas à le couvrir plus ou même à glisser une petite bouillotte bien enveloppée dans la poussette pour le réchauffer. 

Il est important de bien protéger bébé du froid et cela passe par des petites astuces et par des accessoires poussettes indispensables !

Les jouets rétro : les indémodables de retour sur le devant de la scène

jouets rétro toys'r'us


Vous l’avez sans doute remarqué, les jouets mythiques de votre enfance font leur retour dans les allées des grands magasins. Découvrez dans cet article, quels sont les jouets rétro qui vont être les stars de cette année. 

L’indispensable des jouets de bain


Vous avez sans doute connu Sophie la girafe, ce célèbre petit jouet qui existe depuis les années 60. Depuis cette époque, chaque génération a eu sa Sophie et votre bébé ne pourra pas y échapper non plus ! Elle connaît un immense succès depuis sa création, ce qui en fait l’un des jouets mythiques de toutes les générations. 

Sa forme de girafe amuse les plus jeunes et sa matière de caoutchouc naturel permet à bébé de se faire les dents avec. Ses couleurs contrastées, sa taille, son sifflet, son odeur et même son goût stimulent tous les sens de votre bébé. Et si votre enfant ne peut plus s’en passer, sachez qu’il existe aussi des jouets de bain Sophie la girafe ! Son animal totem l’accompagnera partout, même pour patauger !

Fisher Price : 80 ans d’éveil 


Bien sûr, il n’y a pas que Sophie la girafe dans les jouets rétro indémodables ! Une autre marque est aussi sur le devant de la scène depuis des décennies et vous avez forcément possédé un de leurs jouets dans votre enfance. Ils contribuent à l’éveil des tout-petits et leur devise est bien connue: jouer, s’émerveiller, grandir, répéter. 

Vous n’avez pas deviné ? Il s’agit de Fisher-Price bien évidemment ! Leurs jouets sont spécialement créés pour accompagner votre enfant afin qu’il développe ses capacités en jouant. C’est pour cette raison que des jeux comme la pyramide arc-en-ciel ou la maison arbre ne sont pas prêts de disparaître. Ce sont des incontournables Fisher-Price qui plaisent à toutes les générations d’enfants !

Indémodables et durables : les jouets en bois


Pour terminer, parlons des jouets en bois qui font également leur grand retour dernièrement ! Vous n’avez pas pu passer à côté de cette tendance qui séduit les parents comme les plus petits. On observe un regain d’intérêt pour les jouets en bois notamment parce qu’ils sont plus écologiques et sont généralement fabriqués en France. 

Grâce à leur matière, ils sont donc plus durables et plus résistants. Votre enfant a peu de chance de casser un jouet en bois, contrairement à un jouet en plastique. Il ne s’agit donc pas seulement d’une mode passagère mais d’une véritable prise de conscience pour faire plaisir à son enfant tout en consommant mieux et plus durablement. 

Soyez en sûr, les jouets rétro ne sont pas prêts de disparaître !

5 recettes simples pour réussir la diversification alimentaire de votre bébé

diversification alimentaire et recettes bébé


Le régime 100% lait touche à sa fin ? Découvrez 5 recettes simplissimes pour faciliter la diversification alimentaire de votre bébé et qui marchent à tous les coups (ou presque) !

Quand commencer la diversification alimentaire de bébé ?


Entre 4 et 6 mois, vous pouvez commencer à faire évoluer le régime alimentaire de bébé. En plus du lait maternel, vous pouvez initier votre petit à de nouveaux aliments. La diversification alimentaire de bébé doit se faire progressivement. Optez pour un nouvel aliment par jour maximum et surveillez bébé pour connaître ses goûts ou veiller à ne pas déclencher une allergie alimentaire. Certains aliments ne sont pas adaptés dès 4 ou 6 mois mais doivent plutôt être introduis dans l’alimentation de bébé vers ses 12 mois. 

Afin d’être sûre de commencer la diversification alimentaire de bébé au bon moment, certains signes sont à guetter. Par exemple, si bébé tient assis, s’il réclame de goûter vos plats ou s’il reproduit la mastication. S’il refuse de manger à la cuillère ou rejette les aliments avec sa langue, le changement est cependant un peu prématuré !

Enfin, le système digestif de bébé commence tout juste à se mettre en place, veillez donc à utiliser des produits frais et à lui présenter de toutes petites cuillerées lorsque vous débutez la diversification alimentaire de bébé. Évitez l’intégration de produits avec du gluten trop tôt et choisissez des fruits et légumes au goût léger. 


Les recettes salées pour la diversification alimentaire de bébé


1. Un bouillon de légumes poireaux et carottes 

Faites découvrir le goût des légumes à bébé sans le brusquer en commençant avec un petit bouillon. 

Épluchez et préparez une poignée de carottes et une poignée de poireaux. Plongez les légumes dans 500ml à 1 litre d’eau bouillante et laissez mijoter tranquillement pendant au moins une heure. Récupérez le bouillon obtenu pour bébé et utilisez les légumes pour vos propres repas pour éviter la perte. Vous pouvez également ajouter les doses de lait que votre bébé consomme avec le bouillon de légumes.

2. Une soupe de potiron 

La soupe de potiron sera un bon moyen de faire découvrir un nouvel aliment et de diversifier l’alimentation de bébé

Pour cela, découpez 100 gr de potiron à faire cuire de préférence à la vapeur pour en conserver toutes les vitamines. Mixez le tout avec un peu d’eau de cuisson. Diluez en fonction de la texture voulue. 

Pour conserver le tout, faites de petites portions à congeler en utilisant par exemple un bac à glaçon en silicone pour faire des glaçons de légumes. Après congélation de la préparation, vous pouvez démouler et réserver dans un sac congélation. Une astuce à utiliser pour d’autres recettes

Pour faire goûter la soupe au début du changement de l’alimentation de bébé vous pouvez mettre un « cube de légume » dans le biberon de lait, puis 2 ou 3. 

3. Purée d’haricots verts et petits pois

La recette de la purée est similaire à celle de la soupe avec bien moins d’eau. Laissez cuire 50gr de haricots verts et 50gr de petits pois à la vapeur. Ajoutez deux cuillères à soupe d’eau chaude, un filet d’huile d’olive et mixez le tout. 

Pour la conservation, vous pouvez aussi faire des petits glaçons et les intégrer plus tard au biberon de lait infantile de bébé.

Les recettes sucrées pour la diversification alimentaire de bébé


Vous pouvez aussi utiliser des fruits pour diversifier l’alimentation de bébé et créer de bons desserts. Gardez cependant à l’esprit qu’il est préférable de les intégrer aux repas de bébé quelques semaines après les légumes. 

4. Les compotes de pomme et abricot : 

Épluchez, épépinez/dénoyautez et coupez finement 2 petites pommes et 2 abricots. Tout comme les légumes, faites cuire les fruits à la vapeur ou directement dans de l’eau. Égouttez et mixez les fruits. Et voilà, la purée de fruits de bébé est prête. Vous pouvez la diluer avec un peu d’eau de cuisson si la texture est trop épaisse à son goût. 

5. Dessert de banane au lait 

Épluchez puis coupez en morceaux une petite banane. Faites cuire la banane à la vapeur jusqu’à ce que les morceaux de banane soient bien ramollis.

Laissez refroidir puis passez au mixer avec une dose de lait infantile et éventuellement de l’eau pour rendre la préparation plus lisse.

N’hésitez pas à varier les recettes et surtout les fruits et légumes utilisés pour compléter l’alimentation de bébé et l’ouvrir à de nombreuses saveurs.

Marre du quatre pattes ? 5 conseils pour lui apprendre à marcher

apprendre à marcher à bébé

Tous ses petits copains marchent déjà depuis quelques semaines ou quelques mois ? Suivez nos 5 conseils pour le motiver à se lever et lui apprendre à marcher comme un grand ! 

2 conseils pour aider votre enfant à apprendre à marcher


Apprendre à marcher à votre enfant est assez similaire à l'apprentissage du langage. Ainsi, si vous comprenez parfaitement les babillages de votre petit garçon ou de votre petite fille, il ou elle n'éprouvera pas la nécessité d'apprendre à parler correctement, et il en va de même pour ce qui est d'apprendre à marcher. Le premier conseil que l'on peut vous donner donc, c'est de commencer par ne pas donner à votre bébé l'accès à tout ce qui lui fait envie tant qu'il continue à marcher à quatre pattes. Le deuxième conseil que nous pouvons formuler est de le motiver en le félicitant dès qu'il tentera de se mettre debout. Mais attention, prenez garde à lui mettre le moins de pression possible pour apprendre à marcher au risque de retarder le développement en question. 

2 conseils pour vous impliquer dans sa démarche


Les deux conseils que nous vous recommandons à présent visent à vous aider à vous impliquer auprès de votre enfant dans l'objectif de lui apprendre à marcher. Pour commencer, n'hésitez pas à vous investir physiquement : vous pouvez par exemple mettre votre bébé debout et l'aider à marcher en lui tenant les mains. N'hésitez pas non plus à l'aider à s'appuyer sur certains meubles au tout début de sa démarche encore fébrile. Enfin, vous pouvez également lui apprendre à marcher sous la forme d'un jeu en le faisant marcher sur vos pieds par exemple, tout en tenant ses petites mains. 

Mais le meilleur conseil que nous pouvons vous donner reste de ne pas mettre la pression sur votre enfant et, surtout, de ne pas remettre en question votre rôle de parent parce que votre enfant n'est pas encore debout. En effet, et encore une fois comme pour le langage, chaque individu se développe différemment, et ce plus ou moins tôt. À partir de ce constat, dites-vous bien que si votre enfant a mis quelques semaines ou quelques mois de plus pour apprendre à marcher que celui du voisin, non seulement ça n'est pas un drame, mais cela ne jouera en aucune façon sur son développement futur.

Le trotteur pour enfant, une bonne idée ?


Le trotteur pour enfant est un outil particulier. Il peut s'avérer d'une grande efficacité pour aider votre bébé à apprendre à marcher, sans compter que celui-ci sera beaucoup plus autonome et sera libre de déambuler dans la maison grâce à son trotteur. Cela étant, il s'agit d'un accessoire à utiliser de manière ponctuelle, sans en abuser. En effet, il n'est pas question d'élever un enfant au trotteur, surtout pour lui apprendre à marcher. Il faut considérer ce produit comme une béquille, son usage doit rester modéré et votre implication dans son apprentissage reste la meilleure solution pour l’aider sur le long terme. Le trotteur pour enfant est donc tout à fait intéressant mais ne suffira pas à lui seul à apprendre à marcher à votre bébé.

Magalogue 2017 - Tout doux sur sa peau



Pour dorloter bébé, rien de tel qu’un tissu tout doux sur sa peau câline. Entre style, confort et sécurité, les vêtements pour bébé sont à choisir et entretenir avec soin.
Comme une caresse sur sa peau toute fraîche, les vêtements de bébé doivent lui procurer une sensation de douceur égale à celle de son épiderme. Que ce soit pour l’habiller, le promener ou bien encore le sécher, les parures textiles sont autant d’achats plaisir, qui méritent tout de même réflexion.

LE B.A.B.A DES BONNES MATIÈRES

Toute neuve, la peau de bébé est immature. Sujette aux rougeurs et irritations, elle est au contact permanent des vêtements. Le choix des tissus est primordial pour la préserver : priorité donc aux fibres naturelles, avec une large préférence pour le coton, encore mieux s’il est bio, car c’est la matière idéale pour éviter les risques d’allergie ! Choisissez-le surtout pour les pièces directement au contact de la peau, comme les bodies, les serviettes de bain, les draps et le linge de lit de bébé. Quant à la laine, qui aura tendance à attirer les acariens, préférez-lui plutôt l’acrylique ou encore mieux, les associations de matières, type velours ou maille de coton pour les vêtements de seconde couche. N’oubliez pas que la douceur d’un tissu peut cacher bien des désagréments. Si la microfibre est agréable au toucher, portée elle a tendance à favoriser la sudation de bébé.

À L’AISE DANS SES HABITS

Le confort est un critère majeur dans le choix des vêtements pour bébé. Loulou doit pouvoir bouger facilement, et étirer ses jambes dans sa grenouillère. Faites attention à ses orteils, qui ne doivent pas être recroquevillés dans les pieds, trop petits, de son pyjama. L’aspect pratique est aussi important pour les parents qui changent bébé, avec un petit côté comique quand il s’agit du premier !
De fait, optez pour des pressions et des enfilages cache-cœur, des encolures américaines ou des fermetures éclair visibles qui facilitent les manipulations. La nuit, optez pour un nid d’ange ou une gigoteuse confortable afin que bébé puisse dormir avec un confort optimal. Plus grand, lorsque bébé commencera ses premières vadrouilles à quatre pattes, veillez à la résistance des vêtements. Enfin, au moment des premiers pas, privilégiez les coupes souples et les lignes sportswear, qui faciliteront bien plus la tâche (la marche !) à bébé qu'un pantalon en toile ou un collant qui glisse !

FACILES À ENTRETENIR

Entre les renvois, les restes de petits pots ou les marques de feutre, les habits de Loulou en voient de toutes les couleurs ! Un change au minimum est nécessaire dans une journée, et le bal des lessives doit suivre le rythme. Ainsi, regardez bien les étiquettes avant de jeter votre dévolu sur une pièce. Elle doit non seulement pouvoir passer à la machine, mais aussi supporter les lavages à 60 degrés, température la plus efficace pour éliminer les bactéries. Attention ! Ne succombez jamais à l’envie d’enlever une tâche de carotte à la javel : mal rincée, elle peut être très irritante pour la peau de votre tout-petit.

ET N’OUBLIEZ PAS !

• Lavez les vêtements de bébé juste après les avoir achetés.
• Prenez une taille en plus pour les combinaisons pilotes.
• Laissez des tenues de secours chez vos proches et dans la voiture.
• Changez régulièrement le linge de lit de bébé.


Magalogue 2017 - La toilette de bébé



Comme un rituel sacré, la toilette de bébé est nécessaire pour son équilibre. C’est surtout l’occasion, jour après jour, de pouponner son enfant dans un tendre tête-à-tête, qui procure autant de bien-être à bébé que de plaisir à maman ou papa !
Pour participer à sa bonne santé et à son épanouissement, bébé a besoin d’une hygiène toute particulière. Grâce à un matériel adapté, vous pourrez transformer cette nécessité en moments complices et pédagogiques, en route vers la propreté.


Une bonne hygiène élémentaire



Du bain au change : voilà bébé tout propre et tellement beau… Et cette fameuse odeur ! Un plaisir, lui doit (presque) tout à une toilette précautionneuse. Au-delà des gestes et des techniques que vous apprendrez à la maternité, l’équipement à la maison et les produits de toilette bébé jouent un rôle fondamental dans le bon entretien de son bébé. De base, ils se constituent d’une baignoire et d’une table à langer. Des indispensables à prévoir, monter et installer bien avant la naissance de bébé. Avec en moyenne 7 à 8 biberons par jour les premiers temps et autant de changes quotidiens, impossible de faire l’impasse dessus. Pareil pour les accessoires de nettoyage : le secret pour ne jamais être à court est autant d’en avoir que d’en prévoir !


Pratique pour les parents



Lointain souvenir de sa poche amniotique, bébé adore l’eau. Pour autant, le choix de la baignoire de bébé doit répondre surtout aux critères pratiques… des parents. Bébé s’y plaira d’autant plus que papa ou maman le baignera avec assurance et fluidité. De la hauteur à la contenance, en passant par le mode d’évacuation de l’eau et surtout son rangement, le choix de la baignoire de bébé mérite réflexion. Tout comme celui de la table à langer d’ailleurs : d’angles, à roulettes ou bien encore rurale, c’est tout autant de mesures à prendre et d’espaces à aménager. Et si l'on vit dans un deux-pièces, pas de panique : nombreux sont les modèles pliables, réglables ou multifonctionnels qui vous permettront d’économiser de la place, tout en vous garantissant confort et sécurité.


Amusant pour les enfants



Au-delà du simple aspect sanitaire, la toilette de bébé est un moment propice aux échanges avec papa ou maman. Rien de tel alors qu’un livre en plastique ou un thermomètre en forme de poisson pour émerveiller Chouchou et cultiver son éveil. Plus tard, bébé sera heureux de passer de sa baignoire de nourrisson au siège de bain, où il pourra jouer avec le jet d’eau et ses jouets de bain. Enfin, lorsque viendra l’heure d’en finir avec les couches, autant choisir un pot d’apprentissage attrayant et rassurant. À l’effigie de ses personnages favoris, muni d’un couvercle en version nomade ou alors à l’aide d’un réducteur de toilette évolutif pour faire comme les grands, plus bébé sera amusé par son nouveau trône, plus vite il se prendra au jeu de la propreté !


ASTUCES DE MAMAN



• Vaporisez l’eau de bébé sur les vêtements plutôt que sur la peau
• Jamais la même compresse pour les deux yeux !
• N’utilisez que les cotons tiges à embouts adaptés pour bébé
• N’oubliez pas de nettoyer l’arrière des oreilles !

• Ayez toujours des lingettes dans votre sac !

Magalogue 2017 - A table



Durant sa première année, l’alimentation bébé est l’une des préoccupations fondamentales des parents. Elle va lui permettre de prendre du poids, de grandir, d’être en bonne santé et de s’épanouir !
Dès les premiers jours, les parents vont vivre au rythme des repas de bébé. Pendant les premiers mois de sa vie, votre nouveau-né se nourrira exclusivement de lait. Puis progressivement, avec la diversification alimentaire bébé, des purées de légumes, des fruits et des protéines (viande, poisson, œuf) feront leur apparition. Les questions seront nombreuses et la patience nécessaire !

Allaitement* ou biberon ?



C’est la question que chaque maman se pose après avoir accouché. Pour certaines, la décision est prise depuis longtemps, d’autres veulent essayer pour voir... dans tous les cas, sachez que le bon choix est celui avec lequel maman et Bébé se sentent le plus à l’aise. Les mamans allaitantes pourront utiliser un tire lait si elles doivent s’absenter ou si elles souhaitent passer le relais au papa. Les mamans pourront également utiliser un coussin d’allaitement pour soulager leur dos et leurs bras pendant l’allaitement maternel ou au biberon.


L'alimentation bébé des premiers mois: du lait, du lait et encore du lait !



Si vous n’avez pas opté pour l’allaitement exclusif, vous aurez besoin de biberons (prévoyez-en plusieurs, plus pratique pour la nuit notamment, car vous n’aurez certainement aucune envie de laver un biberon à 3 heures du matin), d’un goupillon pour les nettoyer et d’un arbre à biberons, très pratique pour les faire sécher. Vous pouvez également vous munir d’un chauffe biberon, très utile pour chauffer les biberons tout en les stérilisant. Les biberons existent en verre, en plastique, anti-coliques… et les tétines, qui se changent tous les 3 mois environ, se déclinent également en silicone, caoutchouc, ronde, plate, à plusieurs vitesses... Si vous hésitez, proposez-en plusieurs à bébé et c’est lui qui fera son choix !


Le bon rythme des repas de bébé 



En moyenne, un nourrisson prend un biberon toutes les 3 heures le premier mois, puis progressivement, il finira par prendre 4 repas par jour aux alentours de ses 3-4 mois. Quant à l’allaitement, il se fait à la demande. C’est Bébé qui gère !


Du biberon à la diversification alimentaire 



Désormais, la diversification peut se faire dès le 5ème mois de Bébé. Votre pédiatre vous indiquera le meilleur moment pour commencer. C’est le début d’une nouvelle aventure et également le moment de sortir votre robot cuiseur ou babycook pour concocter de bons petits plats ! Au départ, il ne prendra que quelques bouchées le temps de s’habituer au goût et au contact avec la cuillère. Choisissez-la en silicone de préférence, plus pratique et agréable pour Bébé. Puis peu à peu, les quantités vont augmenter, et vers ses 3 ans, Bébé mangera comme les grands ! Vers 7 mois, quand il se tiendra bien assis, vous pourrez l’installer dans une chaise haute pour que le repas de bébé devienne un moment convivial à partager en famille. Pensez également aux chaises hautes évolutives, afin d’anticiper la croissance de votre bébé.


LE SAVIEZ-VOUS ?



Si bébé refuse un aliment, ne désespérez pas ! Il faut proposer en moyenne 7 ou 8 fois un aliment pour qu’il se familiarise avec lui. Persévérez ! Il commencera par le regarder, le goûter, et enfin, un jour, l’aimer ! N’hésitez pas à soigner la présentation de ses assiettes et à lui faire prendre ses repas avec vous pour qu’il vous voie apprécier certaines choses et lui donner envie de devenir un véritable petit épicurien !


*L’allaitement exclusif au sein est recommandé jusqu’à l’âge de six mois par l’OMS

Magalogue 2017 - Jouer c'est grandir



Les jeux de bébé vont prendre une place importante dans les premières années de sa vie. Avec ses jouets, il va s’amuser, mais aussi apprendre et développer sa motricité.
En tant que parent, vous allez guider Bébé sur le chemin des premiers apprentissages et de l’autonomie. Vous allez aimer voir ses progrès quotidiens, et ces moments sont idéals pour créer du lien et de l’échange.

Développer sa motricité



La première année, le développement de votre bébé va être spectaculaire. Au fil des mois, il apprendra à tenir sa tête, à se retourner sur le ventre, à attraper des objets avec ses mains, à se tenir assis... jusqu’à acquérir les quatre pattes puis la marche ! Pour l’aider dans ces découvertes, les jeux pour bébé sont des alliés de taille. En effet, ils vont l’inciter à contrôler ses bras, mais aussi solliciter tous ses sens grâce aux multiples couleurs, sons et matières qu’ils proposent. Le tapis d’éveil bébé par exemple, est un formidable terrain de jeu que votre bout ’chou ne se lassera pas d’explorer.


Créer du lien avec son enfant


Si le jeu est un excellent moyen de stimuler votre bébé, il vous permet aussi d’échanger avec lui et de créer du lien. Il commencera par suivre du regard un jouet que vous lui proposerez. Puis, il aimera vous regarder lui chanter des chansons, applaudir à ses exploits et rire avec lui. À vous de trouver les moments les plus propices pour jouer et partager. Les jouets de bébé vous aideront également à aborder certaines étapes plus délicates : les livres pour bébé du soir avant la séparation de la nuit, l’ours en peluche ou le doudou bébé qui rassure à la crèche ou chez la nounou...


Apprendre en s'amusant 



Petit à petit, Bébé va passer du transat dans lequel il regarde les formes de ses jouets, au tapis d’éveil bébé sur lequel il les attrape, puis aux cubes à empiler, aux livres pour bébé dont il va aimer tourner les pages... Et enfin, quand il aura compris qu’il peut bouger tout seul, l’envie de découvrir le monde se fera sentir ! Les trotteurs bébé ou porteurs bébé vont alors l’aider à se déplacer. C’est un premier pas vers l’indépendance et la liberté ! Son développement musculaire va lui donner la possibilité de faire ce dont il a envie. C’est un tout autre monde qui s’offre à lui et dans lequel il commence à prendre conscience de lui-même.


Un bébé en sécurité


S’amuser et acquérir de l'autonomie sont des étapes essentielles dans le développement de votre bébé, mais elles doivent toujours se faire en sécurité. Dans son transat, vous pouvez le laisser jouer un peu avec un portique d’éveil, mais veillez à ce qu’il soit toujours bien attaché, même s’il ne sait pas encore se retourner ! Quand il commence à bouger et que vous avez des choses à faire, le parc bébé est une bonne solution pour que Bébé puisse jouer sans crainte qu’il ne se cogne ou qu’il explore des endroits dangereux de la maison.


Magalogue 2017 - Se sentir bien à la maison



Vous vous apprêtez à accueillir votre bébé à la maison et vous voulez que votre foyer soit le plus doux possible pour lui. Avant son arrivée, vous avez donc quelques aménagements chambre bébé à faire. Chez Babies’’R’’Us, vous trouverez tout ce qu’il vous faut pour installer bébé chez vous !
Il est temps de préparer la chambre de bébé et de lui créer un univers douillet, où il pourra dormir, rêver, jouer et grandir. Entre confort, sécurité et déco, voici nos conseils pour que les parents sachent comment faire dormir bébé, que bébé se sente bien chez lui et passe de bonnes nuits. Bienvenue chez toi !

Choisir le bon lit



Pendant les six premiers mois de sa vie, un bébé peut dormir entre 14 et 20h par jour... Il est donc essentiel de faire de son sommeil un moment agréable. Une fois l’espace choisi pour installer sa chambre, par quoi commencer ? Entre berceaux bébé et lits bébé à barreaux, votre cœur balance. Après avoir passé neuf mois dans votre ventre, votre bébé aura besoin de se sentir comme dans un cocon. Les premiers temps, un berceau bébé est une bonne option et vous permettra de le déplacer facilement d’une pièce à une autre, afin d’éviter les allers-retours dans sa chambre. Loulou peut y dormir pendant quelques temps, puis le lit bébé à barreau viendra prendre le relais. Ce dernier vous offre en effet plusieurs options selon le modèle : il peut être évolutif, à roulettes, avec des rangements ou encore avec un sommier réglable en hauteur. Par ailleurs, si c’est une question de budget, c’est un meilleur investissement à long terme puisque bébé va grandir et que vous aurez besoin d’un lit adapté à sa taille et d’un matelas bébé. Enfin, en cas de déplacements fréquents, vous pouvez également envisager l’achat d’un lit parapluie, idéal pour les familles nomades.

La sécurité avant tout



Une fois le lit choisi, il va falloir investir pour qu’il dorme paisiblement. Pour autant, quand vous coucherez bébé, il sera important de ne pas placer autour de lui de peluches ou d’oreillers rembourrés, qui peuvent être à l’origine de suffocations. Il est important également de placer son lit loin du chauffage et des fenêtres. N’oubliez pas d’ailleurs de prévoir des rideaux afin de filtrer la lumière, bébé apprendra ainsi progressivement à distinguer le jour et la nuit. Il est également recommandé de placer dans la chambre un babyphone pour veiller sur lui quand vous êtes dans une autre pièce. Il en existe plusieurs modèles offrant différentes fonctionnalités, comme le babyphone vidéo ou connecté à votre smartphone… Et toujours dans l’esprit du confort et de la sécurité, pensez à installer un thermomètre chambre bébé pour surveiller la température de sa chambre qui ne doit pas être supérieure à 18 ou 20°. Enfin, à partir du moment où il devient mobile, autour de 6 ou 8 mois, vous devez avoir pris toutes les mesures de sécurité (barrière de sécurité bébé, coins de meuble, cache-prise...) qui s’imposent sans l’empêcher de s’aventurer dans la maison.


Soigner la déco



Confort, sécurité... c’est fait. Place aux idées déco chambre bébé ! Offrez-lui un univers rien qu’à lui, qui rendra sa chambre agréable et pleine de vie. Vous pouvez ainsi intégrer à sa chambre un fauteuil pour vous lorsque vous l’allaitez ou le bercez. Un tapis tout doux au sol pourra l’accompagner lorsqu’il commencera à déambuler partout à quatre pattes ou que vous l’installerez tranquillement pour jouer. Indispensable également : une jolie veilleuse bébé, pour que bébé n’ait pas peur d’être dans le noir, ainsi qu’un mobile, pour l’aspect utile, car décoratif et propice à son éveil.


Les 5 indispensables


• Un lit
• Un doudou
• Un baby phone
• Une veilleuse

• Une gigoteuse

Magalogue 2017 - En balade avec bébé




Quelle poussette choisir ? La poussette de vos rêves, celle qui sera de toutes vos promenades avec bébé, bien sûr !
Avec ou sans ombrelle, compacte ou avec des grosses roues, avec hamac inclinable ou pas… Mais comment trouver la poussette qui répondra à tous vos besoins avec bébé ? Le mieux est de la choisir en fonction de l’âge de votre enfant, sans oublier de tenir compte de votre mode de vie et, bien entendu, de votre budget.

A la naissance: une poussette bébé confortable et modulable


Au début, votre bébé passera la plupart de son temps à dormir. Il aura besoin d'une poussette confortable avec un hamac bien rembourré et capable de s'allonger à plat que vous pourrez installer face à vous pour rassurer votre bébé à tout moment et que vous tournerez face à la route ensuite, vers 7 mois. 
Équipée d’une nacelle, votre poussette naissance se transformera en landau. Souple ou rigide, la nacelle est un vrai petit lit : elle offre un confort optimum jusqu’à 6/7 mois. Elle se fixe sur le châssis, le top pour votre bébé pendant les longues promenades. La coque-auto, obligatoire avec un bébé en voiture, sait vite se montrer indispensable, elle est si pratique ! Cet équipement bébé se porte par son anse, passe de votre véhicule à la poussette sans que vous ayez besoin de réveiller votre petit, garde bébé installé comme dans un cocon quand vous rendez visite à une amie... Achetée séparément, assurez-vous bien que votre coque soit compatible avec la poussette de votre choix.

Une deuxième âge pratique à souhait !


La poussette canne facilite la vie ! Légère, entre 4 et 7 kilos en moyenne, elle prend le relais de la poussette naissance dès que Bébé tient assis tout seul, entre 6 et 8 mois. Ultra-maniable, poussette compacte, facile à plier, elle vous suivra partout, même en vacances. Avec un hamac fixe ou inclinable : ce dernier sera plus confortable notamment à l'heure de la sieste. Certaines nouvelles poussettes cannes sont homologuées dès la naissance. Poussettes 3 en 1, elles permettent même d'ajouter des accessoires afin de vous faire économiser l'achat d'une première poussette. Mais, ne vous y trompez pas, leur confort n'est pas toujours à la hauteur ni comparable à celui d'un landau bébé.

Chacun son style de vie, chacun son bolide ! 


Vous êtes en ville ? Préférez une poussette citadine compacte et pliable facilement surtout si vous ne pouvez pas la monter chez vous ! Son plus ? Sa grande maniabilité. Rien ne lui résiste, pas même les trottoirs étroits ! La poussette tout terrain, avec de grosses roues et un châssis robuste pourvu d'amortisseurs, roulant aussi bien sur les chemins caillouteux que sur la neige, fera le bonheur des parents vivants à la campagne ou à la montagne. À l'achat, assurez-vous qu'elle rentre dans votre coffre de voiture, car même pliée, elle reste encombrante. Avec des jumeaux, votre poussette double aura pour mission d'accueillir les deux bébés dans les mêmes conditions de confort, l'un derrière l'autre ou côte à côte. Votre budget est serré ? Malin, la poussette 2 en 1 ou la poussette 3 en 1 représente un investissement mais elle est plus économique. En effet, il offre tout le nécessaire pour faire des balades à pied et en voiture dès la naissance.


C’EST BIEN MIEUX AVEC :


  • Un guidon (plutôt que des poignées), la poussette bébé se pilote d’une seule main. Ajustable en hauteur, il s’adapte à la taille des parents.
  • Un grand panier pour caser votre shopping, son sac à langer ou les jouets pour aller au parc.
  • Un canopy enveloppant qui gardera Bébé à l’abri du soleil mais aussi du vent et de la pluie. Équipé d’une fenêtre à l’arrière, il est pratique pour garder un œil sur votre petit passager !
  • Le harnais de sécurité du siège : réglable facilement et facile à verrouiller par les parents et difficile à déverrouiller par les enfants les plus futés.


Rendez-vous vite en boutique ou sur toysrus.fr rubrique Babies’’R’’Us.

Magalogue 2017 - En voiture avec bébé



Quel que soit le trajet que vous ayez à parcourir en voiture, court ou long, votre enfant doit être installé dans un siège-auto bébé aux normes de sécurité en vigueur et ce, dès la naissance et jusqu’à 10 ans. Mais quelles sont ces normes ? A quoi servent-elles ? Quel siège-auto choisir ?


Encore aujourd'hui, sur la route, il n'est pas rare de croiser des voitures avec des enfants assis sur les genoux des grands-parents, sur la banquette arrière, sans équipement bébé ! Et pourtant, la réglementation est claire : dès la naissance jusqu'à 1m35 (10 ans environ), il est obligatoire d'installer un enfant dans un siège-auto bébé adapté à son âge, son poids, sa taille et répondant aux normes de sécurité européennes en vigueur, c'est-à-dire la norme ECE R44/04 ou le siège-auto I-Size (norme R129).


Les normes en détail



Actuellement, deux normes cohabitent étroitement : ECE R44/04 et i-Size (R129). Cette dernière, adoptée en 2013, viendra à terme remplacer l’ancienne norme R44/04 mais cela ne se fera pas avant plusieurs années, le temps que la transition de toutes les gammes de sièges-auto bébé se fasse complètement. I-Size intègre plusieurs avancées majeures notamment en matière de sécurité. Afin de simplifier le choix du siège-auto, une nouvelle classification a vu le jour. Elle prend en compte l'âge et la taille de l'enfant (tandis que la norme R44/04 prend en compte le poids de l’enfant, voire ci-dessous). Le siège-auto i-Size impose le dos à la route jusqu'à 15 mois, position reconnue la plus sûre en voiture pour les plus petits, et l’Isofix. Intégré ou sous forme de base, l’ancrage Isofix assure une fixation des plus sûres et sans risque d’erreur du siège dans la voiture (à condition que celle-ci soit elle-même équipée du système). De plus, les tests sur les sièges-auto i-Size ont été renforcés pour une protection sans faille en cas de collision latérale. Actuellement, la norme i-Size ne s'applique qu'aux sièges-auto jusqu'à 105 cm. Pour les rehausseurs auto, patience, les premiers modèles i-Size devraient arriver courant 2018.


La sécurité oui mais le confort aussi ! 


Vous trouverez sur Internet un grand choix de sièges-auto aussi bien ECE R44/04 que i-Size mais, dans la mesure du possible, mieux vaut se déplacer en magasin afin de vous faire une idée plus précise et savoir comment bien préparer l’arrivée de bébé. Pour bien protéger Bébé, le siège-auto se doit d'être confortable aussi. Veillez à ce que le siège, assise et dossier compris, soient bien rembourrés et enveloppant, notamment au niveau de la tête. Pour un siège-auto dès la naissance, veillez à ce qu'il soit pourvu d'un insert nouveau-né amovible : bébé ne sera que mieux calé. Pour les plus grands qui tiennent assis, un siège inclinable est un plus au moment de la sieste. Chaque année, L’Adac (Stiftung Warrentest, en Allemagne) et TCS (en Suisse), des organismes indépendants sérieux, réalisent une série de crash tests sur plusieurs sièges-auto. Très attendus par les consommateurs, les résultats publiés démontrent que tous les sièges-auto bébé ne se valent pas.


La classification des sièges auto R44/04 


Cette norme, la plus ancienne, est toujours d’actualité. On repère les sièges-auto bébé et les rehausseurs auto dans les rayons facilement, ils sont classés par groupes :



Siège auto groupe 0 0+ : de la naissance à 13 kg.
  • Le siège-auto (qu’on appelle aussi cosy ou coque-auto) s’installe toujours dos à la route, sur la banquette arrière ou à l’avant (à condition de désactiver l’Airbag)
  • Il se fixe avec la ceinture du véhicule ou en Isofix sur la banquette arrière.
  • Bébé est retenu dans son siège par un harnais ajustable 5 points.


Siège auto groupe 0+ 1 : dès la naissance, jusqu’à 18 kg.
  • Le siège-auto s’installe dos puis face à la route, à partir de 13 kg. Certains modèles peuvent rester plus longtemps dos à la route, il est important de se référer à la notice du fabricant.
  • Il se fixe toujours sur la banquette arrière avec la ceinture passager ou en Isofix.
  • Bébé est maintenu avec un harnais ajustable ou un bouclier d’impact.

Siège auto groupe 1 : de 9 à 18 kg.

  • Le siège-auto s’installe dos et face à la route, avec la ceinture ou l’Isofix, toujours sur la banquette arrière.
  • Bébé est retenu par un harnais ou un bouclier.
  • Uniquement pour les petits qui tiennent assis.

Siège auto groupe 2 3 : de 15 à 36 kg.

  • Il s’installe à l’arrière de la voiture, face à la route. A ceinturer ou Isofix.
  • Il s’ajuste à la taille du passager, notamment au niveau des protections latérales et de la tête.
  • L’enfant est maintenu par la ceinture passager du véhicule à partir de 20 kilos. Celle-ci doit passer sur son épaule sans toucher son cou.

Siège auto groupe 0+ 1 2 : de la naissance à 25 kg.

  • Ces sièges-autos et rehausseurs se fixent avec la ceinture du véhicule ou l'Isofix.
  • L’enfant est retenu par un harnais 5 points réglable ou un bouclier d'impact. La ceinture du véhicule prend le relais.

Siège auto groupe 1 2 3 : de 9 à 36 kg.

  • Face à la route, installé à l’arrière du véhicule. A ceinturer ou Isofix.
  • L’enfant est retenu d’abord par le harnais ajustable intégré (jusqu’à 20 kg) puis par la ceinture de sécurité.