Faut-il laisser les enfants croire au père Noël, à la petite souris ou aux cloches de Pâques ?

croire au père noel


Croire au père Noël, à la petite souris ou aux cloches de Pâques : les croyances enfantines sont-elles utiles au développement de l'enfant ou bien sont-elles archaïques et sans intérêt ? 

« Faire croire » est quelque chose de négatif ?


Faire croire au père Noël aux enfants, à la petite souris ou aux cloches de Pâques est de plus en plus mal vu par les parents, notamment pour le bon développement de l’enfant. En effet, certains d’entre eux ont la sensation de mentir à leurs enfants en leur faisant croire à des histoires imaginaires, des légendes. Ils ont peur de perdre leur confiance et de les trahir avec un tel « mensonge ». Certains adultes se souviennent encore de combien ils ont été déçus d’apprendre enfant que le Père Noël n’existait pas, ce qui peut expliquer leur position. 

De plus, les enfants de 4-5 ans confondent bien souvent la réalité et l’imaginaire. Ils ne se rendent pas compte de la valeur des choses et les faire croire au Père Noël accentue cette limite floue. Cependant, qu’en est-il de la magie de l’enfance

Et la magie de l’enfance alors ?


Néanmoins, d’autres considèrent que faire croire au Père Noël contribue à rendre la période de l’enfance encore plus magique ! C’est aussi un rite qui les fait grandir quand les enfants s’aperçoivent que le Père Noël, la petite souris ou les cloches de Pâques n’existent pas. 

Quoiqu’il arrive, l’enfant fera l’expérience de la réalité en grandissant, qu’il croit ou non au Père Noël. Il est tout à fait possible de lui parler du Père Noël mais au conditionnel par exemple. Et si jamais l’enfant demande s’il existe réellement, il y a deux possibilités de réponses. Vous pouvez soit lui dire qu’il existe à travers vous, grâce à votre amour, soit lui dire que c’est comme dans les dessins animés, c’est un personnage de légende ! N’hésitez pas à lui poser la question pour voir ce qu’il imagine dans son esprit. 

Croire ou ne pas croire ? 


Que vous vouliez faire croire au Père Noël à votre enfant, cela reste votre choix. Néanmoins, les psychologues s’accordent à dire que pour le développement de l’enfant, il est préférable d’éviter de se servir du Père Noël pour asseoir son autorité ou faire du chantage à l’enfant, notamment avec des phrases comme « si tu n’es pas sage, le Père Noël ne viendra pas ». Ce n’est ni rendre service à l’enfant, ni à vous-même ! Le Père Noël doit rester un personnage de générosité, ce qui correspond à l’esprit de Noël. L’important est de lui transmettre une image d’amour et de bienveillance, peu importe si vous lui faites croire aux différents personnages des fêtes.